J’ai aimé quand le petit garçon disait : I love you.

Pourquoi j’ai aimé ça car comme il ne savait que dire ça en anglais c’était

marrant. C’ était le seul  mot anglais  qu’il connaissait.


Quand  ils allaient à l’ école, à chaque ils se tapaient pour jouer.


Ce qui ma étonné c’est quand les gens ouvraient la porte et entraient.

Quand ils voulaient aller chez leurs voisins ils ne toquaient pas, ils

entraient à chaque fois, pour nous c’est mal poli.

 

  sommaire

http://ww3.ac-creteil.fr/Ecoles/93/paulbertvaujours/


web.0930707n@ac-creteil.fr


directeur de la publication:

madame l’inspectrice de la  circonscription de Coubron, Montfermeil, Vaujours

secrétaire de rédaction:

Yann Bloyet

mise à jour 

janvier   2009


La couleur était vive ce n’était pas noir et blanc sauf dans la

classe du professeur d’anglais.


Le cadrage était en carré.




Ce que je n’ai pas aimé c’est quand les gens allaient au bar pour fumer ou boire.


Je n’ai pas aimé les maisons.



Le petit garçon fait un signe parce que il n’a pas le droit de parler .

J’ai aimé quand le petit  garçon  faisait  pousse avec ses

doigts.

Bonjour est film japonais de 1959   réalisé par Yassujiro Ozu.


C’est l’histoire de deux enfants qui étaient bavards, ils se font gronder et choisissent de ne plus parler.

Ils ont un signe qui veut dire pouce.


Ils ne parlent à personne, même pas à leur maîtresse, ni à leurs amis. Il va falloir faire quelque chose, alors leur père leur achète une télévision.


            ****            ***            ****


Deux frères veulent une télé mais leur mère ne veut pas qu’ils aient une télévision. Les deux frères sont restés très longtemps sans parler.

Tout le monde a adoré quand le petit frère fait “pousse” avec sa main. A La fin, ils ont eu une télévision mais moi je n’ai pas très bien compris comment ils ont eu leur télé.

J’ai détesté quand ils sont allés dans un bar boire et fumer, ce n’est pas très bien de faire ça.

J’ai trouvé que le “I love you” du petit frère n’est pas très bien parce que dire à quelqu’un qu’on ne connaît pas “I love you” même si c’est son voisin, c’est quand même quelqu’un qu’il ne connaît presque pas.

J’ai trouvé que cela ressemblait beaucoup au Japon.